Afficher le menu

Imane et Victor sont tous deux étudiants en première année à l’ESSEC. Ils ont réalisé leur Expérience terrain d’une durée de 4 semaines à Emmaüs Planay (en Bourgogne).

Comme 40 autres étudiants de l’ESSEC, accueillis au sein de 26 groupes Emmaüs, Imane et Victor sont venu.e.s à la rencontre des compagnes, compagnons, bénévoles et salariés et ont découvert les actions menées par Emmaüs autour de la solidarité, du réemploi, de l’accueil et de l’accompagnement des personnes.

Ils nous racontent leur expérience.

Qu’est-ce qui vous a motivé à faire votre stage terrain à Emmaüs ?

Victor : Ce qui m’a motivé c’est que je n’avais jamais connu véritablement d’expériences sociales et humanitaires. Emmaüs c’est une structure que je connaissais et que j’avais envie de découvrir davantage. Je connaissais surtout l’aspect vente etc… mais je savais qu’il y avait beaucoup d’autres choses derrière et qu’on pouvait travailler là-bas en se rendant utile. Ça m’intéressait et c’est pour ça que j’ai eu envie de faire mon stage d’un mois à Emmaüs.

L’avantage ici c’est que c’est une communauté où on pouvait être logé et être au plus proche des gens et c’est pour ça que ça m’a plu de venir ici.

Imane : Je connaissais Emmaüs avant, car j’achète mes vêtements en friperie, je suis déjà allée dans les boutiques de Paris et Cergy. Mais je ne savais pas du tout comment ça marchait, je ne savais pas qu’il y avait des communautés, l’accueil des compagnons, etc…

Ce qui m’a donné envie c’est le fait de pouvoir partager du temps avec les compagnons et d’être logée sur place, de faire un stage vraiment immersif, en sachant que je voulais une expérience dans le monde associatif, car personnellement ça m’attire plus que le monde de l’entreprise. Je savais qu’il y avait beaucoup d’internationaux, de personnes réfugiées, etc.. Et moi j’aime bien parler aux personnes d’autres cultures, ça m’a donné envie de venir.

Quelles activités avez-vous réalisé ?

Imane :  Nous avons fait beaucoup de friperie, nous avons trié des vêtements, des bijoux, des jouets et on a aussi participé aux journées de vente.

Victor : Nous avons fait beaucoup de choses, nous avons touché un peu à tout. Ça m’a beaucoup plu. J’ai aussi touché au camion pour le charger et  le décharger. En gros, notre rôle ici c’était un peu de compléter où ils avaient besoin de nous et après au cours de la journée on s’adaptait aux différentes tâches, ce qui rendait le travail assez polyvalent.

Qu’est-ce que vous avez découvert d’Emmaüs ?

Imane : J’avais une image totalement fausse d’Emmaüs, je croyais que c’était que des salariés et que les bénéfices du travail étaient reversés aux gens dans l’extrême pauvreté. J’ai découverte donc que ce sont les compagnons qui travaillent avec un objectif de réinsertion professionnelle.

Victor : Je croyais qu’Emmaüs c’était que des salariés ou des bénévoles qui travaillent et que les vêtements collectés étaient donnés ou revendus à des prix assez bas aux gens qui sont dans le besoin. Je ne savais pas que ce sont les compagnons qui font tout ce travail, qui leur permet d’avoir une activité, d’être logé, nourri, etc…

Ce qui m’a le plus plu dans cette expérience, c’est le contact avec les gens. Ce sont des gens qui ont rencontré des difficultés et qui ont un passé difficile. C’est vraiment très riche de pouvoir parler et échanger avec eux.

Un grand merci à Victor et Imane et à tou.te.s les étudiant.e.s de l’ESSEC qui chaque année viennent prêter main forte aux compagnons, bénévoles et salariés du mouvement Emmaüs.

Chaque année, le mouvement Emmaüs, partout en France accueille plus de 800 stagiaires dans tous les domaines.

Tu es intéressé.e pour faire un stage à Emmaüs ? Contacte la structure Emmaüs la plus proche de chez toi !

Dernières actualités